15/11/2015

A la rencontre de Rosalind Fiamma, Créatrice et rédactrice du Blog CORSICA ACCESS

UN SITE QUI REVE D’ETRE SUPERFLU...

"Le site Corsica Access ( www.corsica-access.org )   a été créé il y a une dizaine d’années suite à une demande reçue par mail d’une jeune anglaise en fauteuil roulant qui avait l’intention de visiter la Corse. Elle m’avait contacté à travers mon autre site Corsica Bus  ( www.corsicabus.org ) qui donne les horaires des trains et bus en Corse et elle me posait différentes questions sur les déplacements en Corse.

Dans un premier temps, je me suis dit que certainement les réponses à ses questions se trouvaient déjà en ligne mais seulement en français. J’avais donc l’intention de faire quelques recherches pour elle et ensuite de traduire les renseignements trouvés. Si vous lisez cet article vous pouvez deviner certainement le résultat de mes recherches : disponible sur internet il n’y avait pratiquement rien d’utile à une personne ayant des difficultés à se déplacer et voulant visiter la Corse. Ce fut le déclic et j’ai décidé donc de créer Corsica Access. D’ailleurs la bannière en tête de page rappelle le prénom de cette jeune femme « Julia sowed the seed » (Julia a semé la graine).

Le site est bilingue français – anglais afin de toucher un maximum de visiteurs français et étrangers. Dans un premier temps, le site visait les visiteurs souhaitant se rendre en Corse mais, évidemment, beaucoup d’informations contenues dans le site peuvent intéresser également les résidents.

La partie facile a été de regrouper les différents liens des transporteurs (avion et bateau) vers la Corse parce que, en théorie au moins, ils jouent le jeu de l’accessibilité. Ce qui a toujours été plus difficile c’est d’obtenir les renseignements des équipements, installations, aménagements mis en place ici sur l’île. Les offices de tourisme, au moins les premières années, semblaient tout ignorer de la question. En téléphonant aux mairies j’arrive à obtenir des renseignements précis en ce qui concerne les petites communes. Le problème est tout autre pour les villes plus grandes où je suis souvent promenée de service en service parce que personne ne sait exactement qui a la charge du dossier de l’accessibilité. Je me suis même retrouvée en face d’un accueil plus qu’hostile auprès d’un service des Affaires sociales au moment délicat du classement assez catastrophique des chefs-lieux de France par l'hebdomadaire l’Express. Lorsque j’obtiens un petit renseignement je le vois comme une pépite d’or.

Le site est divisé en une quinzaine de pages classées par thème : hébergement, transports vers la Corse, transports dans l’île, monuments, bâtiments publics, sports, etc. Les pages les plus visitées sont celle de l’Hébergement et celle qui donne les détails de l’accessibilité des Plages en été. Pour l’hébergement, depuis quelques années maintenant l’ATC ( www.visit--corsica.com ) permet de choisir un logement en fonction de certains critères, notamment l’accessibilité PMR. En tant que personne privée, il m’est impossible de visiter les logements et je reçois avec plaisir tout commentaire de visiteur PMR que je peux reproduire sur le site. De plus, sur le site, il y a une petite liste de questions à poser à l’hébergeur potentiel.

Pour l’accessibilité des Plages, en début de saison j’essaie de mettre à jour les renseignements de l’année précédente. Je pars de la liste des plages surveillées où se trouvent la plupart de temps les équipements pour PMR et je surveille toute mention d’installation nouvelle relevée par Corse matin. C’est souvent un jeu de ping pong entre les mairies et les offices de tourisme. Comme j’indique la source de mes renseignements et la date, il est facile de constater que je n’arrive pas à compléter la liste chaque année.

Plusieurs musées en Corse ont été construits ou bien rénovés pendant la première décennie de ce siècle et les critères d’accessibilité ont été le plus souvent respectés. Une idée d’amélioration serait d’ajouter à leurs sites web une page spécifique concernant l’accessibilité  PMR ou handicapés en général : distances à parcourir à pied, accessibilité en fauteuil, quelles salles sont accessibles ou non, WC adaptés, sièges disponibles ou non, écriteaux en Braille, à grands caractères, boucle audio magnétique, etc., comme sur le site de la National Trust of Scotland (un exemple pris au hasard : http://www.nts.org.uk/Property/The-Hill-House/Accessibility ).

Il y a de grandes lacunes au niveau des transports que ce soit du côté des voitures de location, des bus en ville ou bien des cars circulant d’une ville à l’autre. D’ailleurs je viens de recevoir une demande d’une personne circulant en fauteuil électrique (power wheelchair) et qui compte circuler en Corse par les transports en commun. Je vais, bien entendu, essayer d’avoir des renseignements précis à lui transmettre mais je ne suis pas sûre que son projet soit réalisable.

De nos jours, les choses bougent un petit peu. Le journal publie souvent des articles sur l’accessibilité, des conférences sont organisées, les commerçants peuvent assister à des réunions d’information sur les transformations à effectuer. En ville le passage des fauteuils est en train d’être facilité. Les deux chefs-lieux corses ont amélioré leur classement dans la liste compilée par le journal L’Express. Bien entendu, il faut continuer la pression auprès des autorités locales afin d’arriver à une situation d’accessibilité acceptable.

Pour ma part, je compte continuer le site Corsica Access tant que je le pourrais mais il est évident que j’aimerais mieux voir le jour où le site pourra tirer sa révérence. Que la question de l’accessibilité ne soit plus une question. Que le touriste PMR, s’adressant à un office de tourisme en Corse pour savoir quelles sont les musées, transports, plages, etc…. accessibles, voie en face de lui les yeux écarquillés de l’agent de l’office qui dirait : Mais, Monsieur/Madame, tout est accessible, vous pouvez aller partout ! (Un clin d’œil à Audrey, la bloggeuse-globetrotteuse du site Roulettes et sac à dos (http://roulettes-et-sac-a-dos.com/ )."

 Un grand merci à Rosalind Fiamma pour cet article rédigé suite à notre demande ;-)

Les commentaires sont fermés.