Accessibilité - Page 6

  • Les Groupes Relais

    téléchargement.jpg

    Le Congrès national a voté en 2003 à Toulouse le texte qui suit :
    « Ces groupes mettent en oeuvre l’action de proximité : rencontres, représentations et revendications. Ils sont validés par le Conseil Départemental. Ils se composent d’adhérents et un représentant local est choisi par consensus ou par vote pour une durée de deux ans renouvelable. Ils sont en lien avec le Conseil Départemental (qui les rencontre, les réunit et les consulte autant que de besoin), le directeur départemental des actions associatives et les autres acteurs locaux de l’association.

    Le Groupe relais fait partie de l’organisation structurante de l’association,
    · les membres du groupe relais sont des adhérents,
    · les groupes relais sont des groupes territoriaux, définis d’après un découpage déterminé par le Conseil
    Départemental,
    · l’appartenance d’un adhérent à un groupe relais dépend de sa domiciliation,
    · à terme l’ensemble des adhérents sera membre, actif ou non, d’un groupe relais,
    · les membres participant aux réunions plénières du groupe relais et à jour de cotisations choisissent
    parmi eux, soit par consensus soit par vote, un référent local (ce référent local doit être validée par
    le Conseil Départemental, en cas de non validation une rencontre est organisée entre le Conseil
    Départemental et le groupe relais en question),
    · l’équipe des bénévoles et salariés apporte son soutien, et de ce fait contribue, au bon fonctionnement
    du groupe relais.

    Mission d’un groupe relais
    Le groupe relais définit son plan d’action en dégageant des priorités annuelles en accord avec le projet
    associatif, avec le plan d’action de la délégation, mais aussi avec ses missions. Ces missions, formulées
    ci-dessous, s’inscrivent dans une déclinaison décentralisée des huit missions des délégations :

    gr 1.png

    gr 2.png



    Si vous souhaitez créer un groupe initiatives, contactez-nous vite !!!!
  • Les Groupes Initiatives

    1664927541.jpg


    Le congrès national a voté en 2003 à Toulouse le texte qui suit :

    « Ces groupes sont initiés par des personnes qui décident de se réunir pour engager ensemble des réflexions et/ou des actions spécifiques au sein de l’association sur des sujets qui les concernent.
    La composition de ces groupes est libre. Ils peuvent exister à tous les niveaux de l’organisation.
    Ils sont labellisés par les Conseils départementaux, régionaux ou d’administration de l’APF
    ».

    D’un point de vue étymologique, la notion d’initiative signifie « action d’une personne qui est la première à proposer, entreprendre, organiser quelque chose » (Le Grand Robert 2011).

    Portée par des réflexions sur des sujets liés directement ou indirectement aux personnes en situation de
    handicap et à leur famille, cette notion d’initiative doit pouvoir se concrétiser dans des actions innovantes sur un territoire géographique déterminé (local, départemental, régional, national).

    Promouvoir et développer les groupes initiatives, c’est également pour l’APF la volonté de revendiquer le
    droit à l’expérimentation pour les associations, dans un contexte où la commande publique pourrait s’imposer aux acteurs associatifs.

    C’est pourquoi, à travers son expertise et sa forte présence territoriale, l’APF veut développer sa capacité créative pour porter des initiatives en réponse à la demande sociale telle qu’elle s’exprime sur les territoires.

    Les membres du groupe initiative peuvent être des adhérents, des bénévoles, des
    usagers, des partenaires. Le groupe initiative veille à assurer une place prépondérante
    aux adhérents.

    Missions :


    Les groupes initiatives sont des espaces d’échanges, de concertation, de réflexions,
    d’informations et de mutualisations sur :
    - des thématiques
    - des problématiques
    - des enjeux communs

    Ils sont le reflet des questionnements prioritaires et essentiels abordés par les adhérents
    de l’association. Ils traduisent les sujets que les personnes en situation de handicap
    souhaitent aborder plus particulièrement dans le contexte d’une société qui évolue vers
    l’inclusion. Ils permettent d’avoir un regard général sur les orientations prises
    prioritairement au niveau départemental, régional ou national.
    En fonction des thématiques développées sur le terrain (en particulier en délégation), les
    groupes initiatives peuvent devenir une forme d’observatoire local et/ou national, et
    nourrir le projet associatif.
    Les réflexions du groupe initiative peuvent donner lieu à des actions. Elles peuvent être
    un outil d’aide à la décision des élus.

    A noter : le groupe initiative n’est pas le lieu d’élaboration stratégique d’une instance
    politique.

    Si vous souhaitez créer un groupe initiatives, contactez-nous vite !!!!
  • Etats Régionaux de l'Inclusion - Jeudi 13 Novembre 2014, Université de Corse

    affiche Assises régionales de l'inclusion.jpg


    Des États régionaux pour faire progresser l’inclusion, dans chaque région, avec l’ensemble des acteurs de la société civile.

    L’Association des Paralysés de France lance les Etats régionaux de l’inclusion afin de mesurer concrètement la progression de l’inclusion dans chaque région. A partir de l’automne 2012 et durant cinq ans, les équipes régionales de l’APF réuniront les acteurs locaux de la société civile autour de l’un des enjeux suivants : éducation, emploi, accès à la vie de la Cité, solidarité et vieillissement…

    Avec ces Etats régionaux, l’APF a l’ambition de faire progresser concrètement l’inclusion, sur le terrain, en dressant un état des lieux annuel de l’avancement de la société inclusive dans chaque région. Cet état des lieux s’appuiera sur le degré de participation sociale des personnes en situation de handicap et de leur famille dans les différents domaines de la vie quotidienne ; mais aussi sur l’identification des freins, leviers et résultats à atteindre d’une année sur l’autre. Une façon de faire progresser sur le territoire, concrètement, avec tous les acteurs concernés, la société inclusive que défend l’association.

    Pour mener à bien ce projet ambitieux, l’APF s’appuiera sur les compétences et l’expertise des acteurs de la société civile : associations, institutionnels, usagers de services médico-sociaux, etc. Ces Etats régionaux ciblent les responsables politiques et administratifs, les entreprises, les associations œuvrant dans la région, les professionnels concernés et tous les citoyens mobilisés pour la construction d’une société ouverte à tous.


    http://etatsregionauxdelinclusioncorse.blogs.apf.asso.fr/