07/01/2013

Le service civique veut s’ouvrir aux jeunes volontaires handicapés

service civique.PNG



Le service civique avant de trouver un emploi ?

Depuis sa création en juin 2010, plus de 20 000 jeunes de 16 à 25 ans ont effectué une mission d’intérêt général, de six à douze mois, au sein d’une association ou d’un service public, assortie d’une indemnité mensuelle de 560 €. Mais « très peu de jeunes en situation de handicap font un service civique, regrette Jean-Benoît Dujol, le directeur de l’Agence du service civique. Nous estimons qu’au premier semestre 2012, ils ne devaient pas être plus d’une cinquantaine sur les 10 000 à avoir signé un contrat. » Soit 0,5 %. Loin de l’objectif des 6 % que l'Agence s'est fixée. Elle a donc décidé de faire de l’accès des jeunes handicapés au service civique un de ses axes prioritaires de travail. Campagne de communication (photo), resserrement des liens avec les associations de personnes handicapées, etc. : tout est bon pour mieux faire connaître le service civique auprès de cette population.


Indemnité cumulable avec l’AAH

« Le service civique offre la possibilité de vivre une expérience qui ouvre de nouveaux horizons et peut servir de tremplin, précise Jean-Benoît Dujol. C’est particulièrement important pour les jeunes en situation de handicap qui, plus encore que les autres, peuvent rencontrer des difficultés d’insertion professionnelle. » De plus, l’indemnité mensuelle est intégralement cumulable avec l’allocation adulte handicapé. François Hollande s’est fixé comme objectif, durant la campagne présidentielle, d’ouvrir progressivement le service civique à 15 % d’une classe d’âge, soit 100 000 jeunes. Il y a des places à prendre… Franck Seuret - Photo DR

Source de l'article : Blog Faire Face
Faire Face a consacré un article de quatre pages au service civique dans son édition de novembre. Avec le témoignage de trois jeunes handicapés.

Pour en savoir plus : http://www.service-civique.gouv.fr/

Les commentaires sont fermés.